Comment font les avocats pour défendre l'indéfendable ?

Photo Comment font les avocats pour défendre l'indéfendable ?

Une cour d'assises ainsi que des tribunaux correctionnels existent pour rendre justice. En effet, ils ont lieu d'exister suite aux crimes impensables perpétrés à l'envers et contre tous par un individu. Quand un avocat enfile sa tenue et se met à défendre un de ses grands criminels de sang, cela suscite l'incompréhension de tous. Mais comment font les avocats pour défendre ces indéfendables ?

Rester toujours dans son rôle d'avocat, quelle que soit la cause à défendre

Un avocat pénal comme Dominique Warluzel défend les indéfendables. Indéfendables signifie ceux ayant perpétrés des crimes contre l'humanité et ayant heurté la sensibilité de tous. Pourtant les présumés ou les coupables dans les affaires de crime de sang, de pédophilie ou de terrorisme ont droit à être entendus, à être écoutés et à être jugés. [Découvrez le portrait de Dominique Warluzel en cliquant ici]

Les règles de droit de l'Homme stipulent que tout un chacun a droit à un procès équitable, à être défendu par un avocat et à être jugé par un juge impartial. Et cela quelles que soient la nature et l'ampleur des crimes qui lui sont reprochés.


Défendre son client suivant un accord préétabli

Un avocat pénal est libre ou non de défendre son client. Dès lors qu'il accepte, un accord sera établi entre eux. Un accord de confidentialité et de confiance dans lequel l'accusé se confiera totalement à son défendeur. Cela dans le but de pouvoir préparer un plaidoyer.

Selon un avocat célèbre, les avocats sont en quête perpétuelle de vérité, ils sont amoureux de la vérité, quelle que soit la circonstance. La manifestation de la vérité est la base de tout plaidoyer même si dès fois ils sont confrontés aux limites du devoir de défendre.

Nombreux sont les criminels qui sont libérés ou qui n'écopent pas de la peine qu'ils mériteraient grâce au doute installé, à la présomption d'innocence ou à l'acquittement après avoir joué sur la vérité.

Défendre quelqu'un sans défendre la cause

Ce n'est pas la personne que défend l'avocat, mais la cause. Il met en pratique les connaissances juridiques acquises au service d'une personne reprochée pour des faits criminels. Il défend sa cause en essayant de comprendre et de faire comprendre l'acte commis par l'accusé devant un jury ou les juges.

Aussi, un avocat est formé pour développer un point de vue critique et non émotionnel. Il argumente la pensée et le raisonnement qui s'appuie sur les mots et éloquences judiciaires.

Considérer la cause comme un défi à réussir

Le plus grand défi d'un avocat est d'obtenir la peine minimale pour l'accusé, quelle que soit l'accusation. Nombreuses sont les causes considérées comme " indéfendables " à défendre par un avocat à savoir :

  • Le meurtre,
  • La pédophilie,
  • Le terrorisme,
  • Le génocide.

Comme le souligne un ancien bâtonnier, " les droits de la défense ne se discutent pas ", quelle que soit la cause à défendre. Il doit être défendu malgré son crime, car les règles stipulent que tout justiciable a le droit d'être défendu. L'avocat est alors obligé de mettre tout en œuvre pour déjouer les faits et jouer sur les états mentaux ainsi que les troubles psychiques des accusés.

Ils arrivent même que ces avocats misent sur la carte de l'innocence afin de semer le doute dans les esprits des jurés et des juges.